Voilà une question que l’on me pose souvent : « J’ai l’impression que j’ai de moins en moins de lait, que faire ? »

Écoutons les conseils de notre Consultante en Lactation IBCLC, de quoi rassurer celles qui sont dans le doute!

« Voyons les signes qui vous font douter de votre quantité de lait :

  • Vous tirez de moins en moins de lait au travail.
  • Votre bébé s’énerve sur le sein.
  • La courbe de poids de votre bébé ne satisfait pas le pédiatre.
  • La personne qui garde votre enfant insiste pour que vous fournissiez plus de lait.

Tous ces signes ne veulent pas forcément dire que vous manquez de lait. La première chose à vérifier : est-ce que votre bébé a l’air satisfait après les tétées ? Si oui, il y a toutes les chances pour que votre production lactée soit suffisante.
Si votre enfant a moins de six mois, vous pouvez reporter sa courbe de poids sur les courbes de l’OMS qui ont été établies avec des bébés exclusivement allaités, en bonne santé, de toutes les régions du monde. Elles sont très fiables.

http://www.who.int/childgrowth/standards/cht_wfa_girls_p_0_6.pdf

http://www.who.int/childgrowth/standards/cht_wfa_boys_p_0_6.pdf

Si votre bébé « sort » de sa courbe habituelle, il est temps effectivement de revoir ce qui se passe au niveau de l’allaitement.
Attention, les anciennes courbes utilisées dans les carnets de santé sont de vieilles courbes de bébés au biberon…

Si votre bébé s’énerve au sein, vous pouvez aussi vérifier qu’il ne souffre pas des maux suivants : vers intestinaux, reflux gastro-œsophagien, otite, torticolis, douleurs dentaires,… Ce sont des causes d’énervement au sein car le bébé n’est pas confortable.
Si la personne qui garde votre bébé insiste pour que vous fournissiez plus de lait, vérifiez avec elle si elle prend le temps de proposer le biberon en 15 à 20 minutes. Un bébé qui engloutit son biberon en cinq minutes n’a pas le temps d’avoir la sensation de satiété…et il réclame plus.

Vous pouvez tirer moins de lait au travail si vous êtes stressée car vous bloquez alors le réflexe d’éjection du lait. Pensez à tous les petits trucs pour se détendre : respirer calmement, manger quelques-chose, penser à son bébé ou au contraire ne surtout pas penser à ce que l’on est en train de faire,…

Une fois éliminées toutes ces causes qui ne sont pas du manque de lait, il arrive parfois que la lactation baisse réellement et on ne sait pas toujours l’expliquer.
Vous pouvez alors essayer d’augmenter le nombre de tétées de votre bébé quand vous n’êtes pas au travail. Il faut bien le reconnaître : un bébé est en général plus efficace qu’un tire-lait ! Ne pas hésiter à se servir des week-end pour faire téter votre bébé plus souvent.
Vous pouvez envisager de changer de tire-lait : un bon tire-lait électrique en double pompage est souvent plus efficace qu’un tire-lait manuel. Et certains tire-lait ne conviennent pas à toutes les femmes.

Si tout cela ne suffit pas, vous pouvez essayer de prendre du fenugrec.
En général, le fenugrec est efficace pour augmenter la lactation mais son effet n’est pas démontré par des études.
Il ne faut pas en prendre si vous êtes enceinte, si vous faites du diabète ou de l’hypoglycémie. Si vous avez le moindre doute, je vous conseille d’en parler à votre médecin.
C’est une plante qui a un effet hypoglycémiant. Si vous la prenez en dehors des repas, vous risquez d’avoir faim toute la journée. Pour ne pas subir cet effet, il faut la prendre au cours des repas.
Comme il faut en prendre beaucoup, il vaut mieux la prendre sous forme de gélules. La dose efficace pour augmenter la lactation est de 4 grammes par jour.

Vous pouvez donc prendre 2 gélules le matin, 2 gélules le midi, 2 gélules le soir et 2 gélules au coucher ou dans la nuit.
En général, l’usage de fenugrec à cette dose donne une odeur sucrée à toutes vos sécrétions (sueur, urine, lait), c’est normal.
Quand la lactation est suffisante et bien stabilisée, vous pouvez diminuer progressivement la dose de fenugrec en supprimant une gélule par jour. Surveillez la lactation : si tout va bien, vous diminuez jusqu’à l’arrêt complet ; si la lactation redescend, vous pouvez reprendre la dose maximale.

Source blog de la Consultante en Lactation Véronique Darmangeat

Les astuces d’Aurélia

Nous avons mis à disponibilité des mamans des gélules galactogènes qui sont beaucoup plus efficace que les tisanes ou les gélules en poudre. Avec ces nos gélules en 24/48h vous avez votre montée de lait. La posologie varie selon votre poids. Beaucoup de maman qui étaient stressé ou fatiguée après la reprise du travail par exemple nous ont avouées que l’effet de la gélules (c’était comme après leur accouchement, lorsqu’elles ont eu la première montée de lait.) Ce qui fait la différence, c’est qu’il y a de l’extrait liquide plante dans ces capsules végétale: FENOUIL; FENUGREC; ORTIE ; CHARDON BÉNIS. Voilà grâce à ses plantes ces gélules vont pouvoir stimuler le sang dans les glandes mammaires, vous donner de l’acide folique, calmer le stresse, l’anxiété et bien-sûr activer votre lactation!   

Merci de nous avoir lu, n’hésitez pas de nous faire part de vos expériences !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Je vais t’aider à réussir ton allaitement

Si tu habites en Martinique, que tu veux réussir ton allaitement ou tu as des soucis pour t'habiller élégamment cliques-ci dessous pour avoir mes conseils gratuits

Présentation Audrey Belrose